Catégories
Agriculture

Comment fonctionne une unité de méthanisation ?

Alternative à la fabrication des énergies fossiles, la méthanisation permet à la fois de recycler ses déchets organiques et de produire une énergie renouvelable fiable, au même titre que le solaire, éolien ou bien encore hydraulique. Comme cela marche ?

Abandonnés à la nature, les déchets organiques se dégradent naturellement. Ils forment alors de l’humus et du gaz. Loin de polluer nos sols et l’atmosphère terrestre, cette transformation a un effet bénéfique pour notre écosystème en lui permettant de se renouveler. L’engrais formé présente un formidable apport pour les cultures en les aidant à proliférer, et ce, de façon 100 % gratuite. Une unité de méthanisation s’inspire ce phénomène naturel pour fabriquer une source d’énergie. Même si le processus diffère, le concept reste identique.

A découvrir également : Apports de matières organiques — Amendements pour la prairie

La fermentation du lisier

La méthanisation permet de produire un biogaz. Pour cela, il faut placer des ingrédients dans une grande cuve, appelée digesteur, chauffée et privée d’oxygène. Dans cette cuve, il convient de mettre un mélange appelé lisier. Le lisier se compose de déjections d’animaux d’élevage et de déchets de la ferme que les agriculteurs, les sociétés ou des services municipaux acheminent vers l’usine de méthanisation. Il provient des exploitations agricoles, des boues d’épuration urbaines et de certains effluents industriels. De l’eau complète la mixture. Le lisier doit macérer durant 20 à 60 jours pour se transformer en énergie fiable. Les résidus qui stagnent au fond de la cuve peuvent aussi servir comme engrais agricole. Cette technique fonctionne même avec des déchets sales et humides, considérés comme non compostables.

Ce processus s’avère hautement profitable. Il permet de se débarrasser à moindre coût de ses déchets organiques, de fabriquer une énergie saine et renouvelable ou de l’engrais. Il demeure également favorable aux circuits courts : les déchets sont acheminés depuis des sources proches de l’usine. En fabriquant sa propre énergie, une agglomération peut se passer de puiser dans une énergie fossile coûteuse à acheminer et à produire. En façonnant disposant d’un engrais naturel, les services municipaux ou les agriculteurs d’une localité évitent d’ajouter de substances chimiques dans les sols. Les émissions d’odeurs du lisier s’avèrent moindres puisqu’il est enfermé dans une cuve hermétique. Malgré tout, le processus de méthanisation implique des contraintes techniques et réglementaires à respecter. Le lieu dans lequel s’installe l’usine doit être régulièrement inspecté et ventilé, par exemple. Si les conditions sont réunies pour le bon déroulement du processus de méthanisation, cette usine réalise la prouesse de transformer des déchets en énergie saine, respectueuse de l’environnement et peu coûteuse.

A lire en complément : Les distributeurs de produits fermiers

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *