Equipement agricole : Leur croissance est liée à celle du secteur

Comme on peut facilement s’en douter, et ce pour tout type de domaine d’activité, quand la vente des accessoires ou des équipements décolle, c’est le signe de bonne santé pour l’ensemble de la filière. Cela s’avère particulièrement vrai pour le secteur agricole. Les ventes d’équipement reflètent parfaitement l’état de forme de la filière agricole.

Selon de récents rapports, il a été démontré que la montée du chiffre d’affaire généré par les acteurs du secteur agricole est en corrélation avec l’amélioration de l’équipement. Au cours des prochaines années, certains experts prévoient une hausse des recettes monétaires agricoles accompagnée du rebond de la vente d’équipement agricole neuf. On appelle équipement agricole des produits comme des godets, des pelles, des citernes, des bennes, des garde-boues pour tracteurs, des cuves de stockage et bien d’autres encore. Tout le matériel que vous pouvez trouver chez des spécialistes comme Agram ou des concepteurs sur mesure comme Rototec.

Une tendance à la hausse pour 2016 et 2017

En effet, nombreux agriculteurs, du fait des marges faibles de ces dernières années, ont préféré se tourner vers la location de biens et de matériel. Beaucoup se sont également rassemblés en coopérative pour constituer plus de capital et réaliser les investissements obligatoires.

Cette tendance est peut-être en train de s’inverser. Ce qui veut dire que beaucoup de producteurs vont sûrement essayer d’investir dans des produits neufs plus modernes et performants.  Alors qu’en 2015, on constatait une chute assez importante des ventes de matériel agricole neuf (jusqu’à 13%) un redressement est prévu pour les prochaines années notamment à la fin de 2016 et au cours de 2017.

L’agriculture canadienne est optimiste

Selon certains organismes de pays étranger (le Canada notamment), la raison serait l’amélioration des perspectives économiques dans le domaine agricole. Parallèlement, une hausse des recettes est également prévue pour le secteur agricole. Les indicateurs sont prometteurs même si rien n’est encore sûr. Un redressement est prévu en 2016 pour la recette des cultures, ainsi qu’en 2017.

Ces prévisions se basent notamment sur l’étude des prix du marché pour la culture céréalière et oléagineuse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *